Panda 4 – Mise à jour et bonnes pratiques

Visuel_Panda-4-septembre-2014« C’est quoi Panda dans le référencement ? » En voilà une bonne question, récurrente chez les clients ayant quelques notions de SEO. A quelques jours du lancement de la version 4.1 fin septembre 2014 (confirmé par le remplaçant de Matt Cutts Pierre Far via Google+) j’en profite donc pour récapituler les éléments principaux points concernant du filtre anti spamdexing emblématique de chez Google.

Comprendre la bête – qu’est ce qu’un filtre antispamdexing ?

Déployé pour la première fois début 2011, le filtre Panda vise à mieux identifier et lutter contre les sites internet de faible qualité. Pourquoi me direz-vous ? La raison est trè simple et (comme bien souvent) purement commerciale :

  • Le modèle d’entreprise de Google se base sur la délivrance d’une information gratuite (open source), fraiche et pertinente
  • Tout site internet apparaissant des ses résultats de recherche ne respectant pas un niveau de qualité minimum est véritablement une menace pour le business de Google
  • = une très bonne raison pour le leader de la recherche sur internet d’être extrêmement méfiant et sévère si cela s’avère nécessaire !

Si l’appelation officielle de Google indique Panda comme étant à sa quatrième version, le filtre est en fait mis à jour en moyenne une fois par mois, soit une trentaine de fois depuis sa création.

« mon site internet est-il concerné ? »

En pratique Panda vise à lutter contre les sites internet pratiquant le spamdexing, c’est-à-dire les domaines offrant un contenu de très faible interet. Typiquement il vise :

  • les sites de type « fermes de liens » (farmlinks) quasiment dénuées de véritable contenu
  • les sites copiant purement et simplement le contenu d’autres domaines, autrement appelés « scrappers »
  • Les sites ecommerce et boutiques en ligne disposant de beaucoup de pages produits mais avec peu de contenu ou du contenu copié (duplicate content)
  • Certaines forums de discussion
  • Certains annuaires en ligne

En pratique, un site vitrine ou une boutique e-commerce construit proprement et respectant les principes de la rédaction SEO n’a pas de raison d’etre inquiété par Panda :

  • Le contenu rédactionnel est original car produit spécialement pour la marque possédant le site
  • La navigation et l’ergonomie générale sont pensées avant tout pour le confort de l’utilisateur, il ne doit donc pas y avoir de présence excessive de liens externes
  • A fortiori si votre site est de petite taille, il n’entre pas en principe dans le champ d’action de Panda. En cas de doute – comme dirait votre pharmacien – consultez un référenceur pour diagnostiquer votre site

Ce type de domaine n’a généralement pas souffert de perte de positionnement notable dans les résultats de recherche Google.

Brosser l’animal dans le sens du poil : les bonnes pratiques

Panda agit sur le principe d’un filtre, c’est à dire vise à retenir/ écarter les sites internet ne remplissant des critères minimaux de qualité. Comme bien souvent en référencement web, ces critères relèvent du bon sens et du respect des bonnes pratiques. Ci-dessous une liste d’exemples d’éléments à éviter pouvant entrainer une détection d’un site internet par le filtre Panda :

  • peu de contenu original
  • forte proportion de contenu dupliqué
  • contenu identique présent sur plusieurs pages d’un même domaine
  • volume de bannières et liens publicitaires important sans pertinence avec le contenu rédactionnel
  • répétition artificielle/ abusive d’un mot-clé sur une ou plusieurs page(s)
  • peu de liens internes pointant vers une page ou vers le domaine
  • une durée de visite réduite, représentative d’une expérience utilisateur médiocre
  • etc

Vous pensez avoir été pénalisé ?

En cas de doute, n’hésitez pas à me consulter par téléphone ou via le formulaire de contact de ce site. Vous pouvez également me faire parvenir une demande de devis. Référenceur web professionnel depuis 2009, j’interviens régulièrement sur les problématiques de perte de positionnement.

Un commentaire ?